kosovo.png

La Famille  M

La famille M est originaire du Kosovo. Le couple et leurs deux enfants ont quitté ce pays en 2010 à la recherche d’une vie plus sure compte tenu de problème religieux dans leur pays d'origine et de problème de santé pour leur aîné. les enfants sont scolarisés et sont pris en charge par des professeurs du lycée professionnel Brochier.

C’est en 2013 que le père Gerbaud, vicaire de la paroisse St Pierre St Paul, repère alors cette famille vivant difficilement. Rapidement, la paroisse se mobilise, des liens d’amitié se créent, certains proposent un soutien en Français, d’autres offrent leurs services pour accompagner la famille, en  organisant des collectes pour assurer les besoins de base et  devant les instances administratives.

Quelques mois plus tard, le diocèse, sollicité, met un logement à disposition dans le centre de Marseille.

Les enfants sont scolarisés et avec l’aide de l’assistante sociale de l’établissement des aides sont mises en place. Le travail fourni est remarquable, le second fils obtient un baccalauréat professionnel, fait des stages en entreprises et trouve des petits boulots pour subvenir aux besoins de la famille. L’aîné en parallèle suit des soins à La Timone, après la découverte de problème  d'épilepsie et poursuit des études de capacité droit en parallèle  . Une opération lourde du cerveau est entreprise en 2018 pour remédier à ses crises et le miracle s’est produit : celles-ci ont disparu depuis.

La Cimade aide la famille a constituer son dossier de régularisation et en 2019 elle décroche un titre de séjour renouvelable annuellement. Grace au travail du cadet dans la région il trouve un emploi et un logement en Alsace.

Devenant autonome, la famille  sors de notre dispositif.

Aujourd'hui, les parents ont trouvé assez rapidement un contrat de travail qui perdure malgré la crise et le fils aîné s’apprête à en faire de même.


Aider une famille en difficulté à devenir autonome ne peut se faire que dans le temps long, avec patience et obstination. L’association ne pouvait rêver plus belle réussite.